Imaginez un instant ce que pourrait être cette scène aujourd’hui. Alors que vous êtes en service à l’Elisée, arrive le nouveau premier ministre. Et lorsqu’il arrive près de vous, vous devez plier le genou et vous prosterner devant lui, de la même manière que l’on se prosterne devant Dieu.

Quelle serait notre réaction ?

Mettons-nous un instant à la place de Mardochée. Quelles devaient-être ses sentiments ?