Que devons-nous faire, dans nos églises, quand des enseignements sont manifestement faux ?

  • Faut-il sous couvert de l’amour et de la tolérance « laisser courir » par peur de blesser ou de créer du

    mécontentement ?

  • Ou alors faut-il partir à la chasse aux sorcières et chercher à débusquer le petit mot de travers… et devenir

    des chrétiens, une église, avec une orthodoxie doctrinale dépourvue d’amour ?